Un avenir certain pour le secteur immobilier

Un avenir certain pour le secteur immobilier

14 octobre 2019 0 Par Jacky

Les transactions immobilières ont toujours prospéré au niveau des plus grandes métropoles. D’après plusieurs analyse, les grandes villes comptabilisent le plus de vente, mais  proposent également des prix très conséquents. Cette année 2019 est devenue le théâtre du changement avec un tournant décisif pour le secteur immobilier. En effet, on constate une ouverture du secteur vers les régions périphériques. De plus en plus dynamiques, les milieux ruraux font découvrir une toute nouvelle capacité immobilière.

Une nouvelle perspective pour le secteur immobilier

La fin cette année 2019 annonce une ouverture de l’immobilier vers le milieu rural. Cette ouverture n’est cependant pas encore affective. Elle avance à bon pas, même si elle n’atteint pas encore toutes les régions rurales. Le prix également évolue avec cette promesse. Les terrains, comme les logements accusent un prix évolutif avec une nette tendance à la hausse. Il est fort possible qu’on a à faire aux retombées du plan lancé l’année dernière pour promouvoir les moyennes agglomérations : « action cœur des villes ». Le premier trimestre de cette année a connu une hausse fulgurante des prix. Le prix de l’immobilier a enregistré une hausse de 5% au mois de janvier, contre 21% au mois de mars, une augmentation exponentielle. Un avenir florissant attend surement le secteur immobilier d’ici la fin de cette année 2019.

Tendance pour 2020

La tendance enregistrée cette année est destinée à se prolonger, du moins jusqu’au premier trimestre de l’année prochaine. Cette prédisposition propice à la vente va en s’intensifiant. Les experts en immobilier conseillent les propriétaires à la vente pour profiter du prix actuellement au plus haut. Les achats viennent par la suite. Vu que les tendances s’estompent à un moment donné, c’est à ce moment-là que les achats peuvent reprendre. Pour cette année 2019, en ce qui concerne les terrains, les notaires qui prônent la vente se sont multipliés, ils sont passés de 60 à 82 %. Contre toute attente, ceux qui conseillent d’acheter chutent à 4%.

Les critères de choix pour une acquisition

Le prix ne reste cependant pas le seul critère à tenir en compte lors d’un achat immobilier. En effet, plusieurs facteurs interviennent dans le choix de la localité. Les secteurs desservis par des transports en commun connaissent l’engouement des acheteurs, et ce même si ils sont éloignés. C’est le cas des périphériques de Bordelaises. Les plus fortes hausses ont été enregistrées dans des villes des périphériques.