Épargner pour son enfant en souscrivant une assurance-vie

Épargner pour son enfant en souscrivant une assurance-vie

13 juin 2019 0 Par Jacky

Plusieurs solutions s’offrent pour aider les parents à forger l’avenir de leurs enfants plus sûrement. Livret A, Plan Épargne Logement, Livret de développement durable, Livret jeune, Compte sur livret… Ces formules servent à constituer un programme de financement censé permettre à vos descendants de mieux préparer leur futur. Or, il s’avère que ces dernières sont de moins en moins valorisantes. De ce fait, beaucoup de personnes se tournent vers l’assurance-vie.

Une assurance à double option planifiable au profit d’un enfant

L’assurance-vie donne la possibilité d’épargner pour soi ou au bénéfice d’un tiers. Dans le premier cas, si le souscripteur reste en vie à l’échéance du contrat, il perçoit l’argent épargné en une seule fois ou bien sous forme de rente. Dans le second, le bénéficiaire désigné reçoit le montant sous forme de capital en cas de décès de l’assuré. Dans la vie courante, de nombreuses personnes envisagent cette option pour faire profiter des fonds économisés à leurs enfants.
Cette garantie en cas de décès confère une meilleure couverture financière aux héritiers pour faire face aux aléas futurs. Pour un héritier par exemple, l’assurance décès de ses parents peut l’aider à financer ses études, à planifier son projet immobilier ou à créer sa petite société. Vous pouvez souscrire une assurance-vie pour votre enfant peu de temps après sa naissance. Veillez toutefois à le contracter avant ses 12 ans, car au-delà, il va vous falloir obtenir son autorisation. Par rapport à d’autres formules disponibles dans le but d’épargner pour ses descendants, le contrat d’assurance-vie offre une plus grande flexibilité.

Une solution souple aidant à la constitution d’une épargne

L’assurance-vie vous fait accéder à des possibilités plus larges sur la façon d’en tirer parti. D’abord, vous pouvez épargner à tout moment. Ensuite, cette assurance ne connaît aucun plafonnement. Cela signifie que vous pouvez verser autant de sommes d’argent que vous souhaitez. Par ailleurs, vous êtes libre d’en disposer. Toutefois, pour conserver un certain avantage fiscal, il est recommandé d’économiser durant au moins 8 ans.
Cela donne lieu à un allègement d’impôts très avantageux pour le cas des assurances-vie contractées à partir du dernier trimestre de 2017. Pour protéger l’intérêt de votre fils ou de votre fille, vous pouvez bloquer l’épargne jusqu’à ce qu’il ou elle atteigne l’âge de l’émancipation. Enfin, ce contrat vous permet de diversifier vos placements pour réduire les risques et rentabiliser l’épargne au maximum. Il est donc conseillé d’affecter partiellement l’épargne à des fonds en euros dont le capital est couvert. Quant à l’autre partie, vous pouvez la destiner à des unités de comptes combinant divers supports d’investissements.